Retour au blog
Faciliter le reporting

Top 5 des KPI’S financiers importants pour un directeur



Qu’est-ce qu’un KPI financier ? L’acronyme “Key Performance Indicator” signifie indicateur clé de performance. En analysant les bons KPI, le Directeur Général peut mesurer ses performances et son retour sur investissement (ROI). Ce qui lui permet de prendre les bonnes décisions pour piloter et pérenniser l’activité de son entreprise.

Alors, quels sont les cinq KPI financiers que doit impérativement connaître un Directeur Général ?

#1 : Le seuil de rentabilité, KPI financier de risque

Le seuil de rentabilité est un KPI financier permettant de calculer le montant du chiffre d’affaires à atteindre pour réaliser un résultat dit “nul”. Il peut correspondre au volume de ventes à atteindre pour être capable de payer toutes vos charges. 

Surpasser cet objectif minimum signifie que la société génère des profits. Il est possible de calculer le seuil de rentabilité au moment de réaliser le prévisionnel financier. Pour adopter la bonne stratégie, il peut analyser l’écart entre le chiffre d’affaires qui avait été prévu initialement et celui qui a finalement été atteint. 

Ou même prendre en compte le ratio d’endettement total. Il permet d’analyser dans quelle mesure la dette est utilisée pour financer la croissance. Plus il est élevé, plus il est dangereux.

À l’heure du big data, la mise en forme et l’analyse de leurs données offrent aux entreprises une vision précise de leur situation financière et de leur viabilité. Une solution de Business Intelligence vous permet donc de valoriser les KPI financiers les plus pertinents pour votre business. 

#2 : La marge bénéficiaire, une métrique stratégique

Parmi les KPI financiers utiles pour un DG, la marge nette indique la rentabilité globale d’une entreprise par rapport à son chiffre d’affaires. Plus cette marge est élevée, plus sa performance est optimale. Et plus elle se trouve en sécurité. Cette marge mesure le bénéfice dégagé par votre activité, une fois toutes les charges payées (intérêts, impôts, frais d’exploitation…). Cette dernière offre donc au Directeur Général une photographie précise de la santé de l’activité globale. 

Quant à elle, la marge brute ou marge commerciale, est le KPI qui mesure la rentabilité des produits de la société. Ce KPI financier calcule l’écart entre le chiffre d’affaires et le coût de revient. En d’autres termes, le taux de marge brute mesure la différence entre le montant des ventes et les coûts qui y sont liés. Elle donne de la visibilité sur les performances de l’entreprise, comparables avec celles de ses concurrents.

#3 : La valeur ajoutée, KPI financier important

La valeur ajoutée concerne la valeur de l’entreprise en termes de production, de réalisation d’objectifs et de développement des activités. 

Ce KPI financier est un indicateur fiable présentant la différence entre le chiffre d’affaires et les consommations de l’organisation. La valeur ajoutée permet par exemple de rémunérer les salariés ou les potentiels investisseurs.

En effet, le DG doit pouvoir mesurer la valeur ajoutée de l’entreprise pour anticiper les opportunités et les risques liés à son marché. 

L’analyse et la mise en forme de données fiables et précises offrent ainsi une vision globale de vos performances, grâce notamment à la data visualisation. Comprendre les résultats de la société afin de vous permettre de mettre en place les stratégies les plus adaptées à votre situation. 

Fiche pratique : faites parler vos données financières

Fiche pratique : faites parler vos données financières. L’un des enjeux des services financiers aujourd’hui est…
Je télécharge

#4 : Le fonds de roulement, KPI financier pour se préparer à l’avenir

Le fonds de roulement net global représente les ressources dont bénéficie sur le long terme l’entreprise. Les ressources de ce KPI financier constituent un apport de sécurité destiné à être utilisé en cas d’évènements accidentels tels que la chute du chiffre d’affaires.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) constitue le montant qu’une organisation doit posséder pour payer ses charges courantes. 

Pour optimiser son activité, le Directeur Général peut actionner trois leviers :

  • Optimisation de la gestion des stocks
  • Rallongement du délai de paiement des fournisseurs
  • Raccourcissement du délai de paiement des clients
  • Diminution des coûts de production grâce à la data analyse

Bon à savoir : lorsque le fonds de roulement est positif, l’entreprise bénéficie de ressources permettant de couvrir ses investissements et ses projets à long terme. S’il est nul, sa sécurité financière peut être fragilisée. Enfin, si ce KPI financier est négatif, l’organisation ne dispose pas de ressources suffisantes pour appréhender les investissements sur le long terme. Cette situation est préoccupante car l’organisation finance ses projets avec sa dette.

#5 : La trésorerie nette, pour analyser l’équilibre financier

La trésorerie de l’entreprise représente un KPI financier utile pour le Directeur Général. Elle est constituée par les sommes qui sont disponibles à court terme. Son montant représente un bon indicateur concernant son équilibre financier.

De plus, la trésorerie permet de combler les manques engendrés par les sorties et les entrées de fonds. 

Lorsque les flux de trésorerie sont correctement maîtrisés, l’organisation accède à tout moment à des liquidités disponibles. La sécurité de l’organisation peut être assurée grâce à la visibilité et l’anticipation dont vous bénéficiez avec le reporting.

Véritable outil d’aide à la décision, le reporting intégré est une solution clé permettant de collecter et de centraliser vos données depuis leurs différentes sources. Grâce à Report One, vous visualisez et mettez en valeur vos KPI (financiers, KPI QVCT, KPI RH…) grâce à divers graphiques ou tableaux de bord. Vous pouvez ainsi identifier les axes d’amélioration existants et informer efficacement les différents services des résultats obtenus, sur une activité ou une période donnée.