Retour au blog
Faciliter le reporting

Communication financière, un enjeu crucial en entreprise



L’univers de la finance d’entreprise est un terrain aussi riche que complexe. Pour beaucoup, il est régi par un langage et des pratiques incompréhensibles.

La communication financière est un pilier du succès organisationnel. Elle sert de pont entre les données financières et la prise de décision stratégique, permettant des choix éclairés qui favorisent la croissance et la durabilité.

Mais, elle est souvent perçue comme un domaine réservé aux experts, un “club privé” auquel la majorité des collaborateurs n’ont pas accès. Et l’impact de cette opacité sur la performance globale de l’entreprise peut être colossal.

Laissez-vous guider à travers les écueils de la communication financière actuelle, les dangers d’une communication financière défaillante et le répercussions d’une culture financière exclusive.

Pourquoi la communication financière est une discipline complexe

Jargon technique

Chaque secteur a son propre jargon, mais le langage financier est particulièrement opaque. Des termes comme “EBITDA”, “free cash flow”, ou “ratio de rentabilité financière” sont courants dans les réunions mais semblent souvent inaccessibles à ceux qui ne sont pas des initiés. Ce verbiage technique peut rapidement transformer une réunion d’équipe en un monologue incompréhensible, créant ainsi un fossé entre le département financier et le reste de l’entreprise. Les collaborateurs peuvent ressentir du découragement, voire de l’aliénation, ce qui nuit gravement à l’engagement et à la productivité.

Imaginez une réunion où le directeur financier présente les résultats trimestriels et annonce un EBITDA de 15 millions d’euros. Pour lui, c’est une nouvelle formidable, mais pour les autres membres de l’équipe présents – marketing, RH, opérations – ce chiffre n’a pas de signification concrète. Ils ne savent pas si cela est bon ou mauvais, s’ils doivent s’en réjouir ou s’inquiéter.

Sans parler des rapports financiers bourrés de chiffres dans tous les sens présentés aux collaborateurs sans mise en contexte qui apportent aussi leur lot de complexité, d’incompréhension et de méconnaissances de certains sujets sur l’entreprise.

La communication financière devient rapidement un monologue incompréhensible, créant un fossé entre le département financier et les autres équipes.

Déficit de Compétences Financières

Un autre écueil majeur dans la communication financière réside dans le manque de compétences financières parmi les collaborateurs. Peu de formations initiales incluent une éducation financière approfondie, et encore moins de programmes de développement professionnel en entreprise abordent ce sujet. Cette lacune aboutit à des malentendus fréquents et à une mauvaise interprétation des données financières. Beaucoup de collaborateurs peuvent donc avoir du mal à comprendre les rapports financiers, les KPI ou les projections budgétaires. Ce manque de compréhension conduit à des malentendus et une mauvaise interprétation des informations financières, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses pour l’entreprise.

Prenons l’exemple d’un gestionnaire de projet présenté avec une feuille de calcul contenant des prévisions budgétaires. Sans une compréhension de base des termes financiers et des principales métriques, il pourrait mal évaluer les coûts et les bénéfices anticipés, mettant ainsi en péril la viabilité financière du projet. Cette situation n’affecte pas seulement le projet en cours, mais peut avoir des ramifications sur la performance globale de l’entreprise.

Quels sont les risques ?

Les dangers d’une communication financière défaillante sont multiples et peuvent avoir des conséquences désastreuses pour l’entreprise.

Le manque de transparence

La transparence est essentielle pour cultiver la confiance et l’engagement au sein de l’entreprise. Cependant, beaucoup d’entreprises adoptent une posture de rétention d’information financière, par peur de fuite de données sensibles ou simplement par habitude. Ce manque de transparence peut poser des problèmes légaux et réglementaires, mettant l’entreprise à risque de sanctions lourdes. Le non-respect des normes en matière de transparence financière peut exposer l’entreprise à des audits, des sanctions financières, voire la perte de la confiance des investisseurs et des partenaires commerciaux.

Une culture d’opacité financière engendre également la méfiance entre les parties prenantes, tant internes qu’externes. Les investisseurs, incertains de la véritable santé financière de l’entreprise, peuvent devenir réticents à investir, tandis que les employés, dépourvus de transparence financière, peuvent nourrir des doutes sur la stabilité et les perspectives d’avenir de l’entreprise.

Impact sur la performance globale de l’entreprise

Une mauvaise communication financière affecte aussi le moral des employés. Lorsqu’ils ne comprennent pas comment leurs efforts contribuent aux objectifs financiers de l’entreprise, ils peuvent se sentir dévalorisés et ignorés. Un moral bas entraîne un engagement faible, ce qui affecte inévitablement la performance de l’entreprise. Prenez l’exemple d’une startup où les développeurs ne savent pas que leurs efforts aident à dépasser les prévisions de revenus. Ces collaborateurs pourraient se déconnecter émotionnellement de leur travail, réduisant leur productivité et augmentant le taux de rotation. Cela peut encore tendre les ressources financières de l’entreprise et entraver sa capacité à atteindre ses objectifs..

Autre exemple : imaginez une entreprise qui décide d’investir dans un projet en pensant disposer de fonds suffisants, alors qu’en réalité, les réserves de trésorerie sont insuffisantes.

Ce genre de malentendu peut conduire à des erreurs de jugement graves, mettant en danger la santé financière de l’entreprise. De telles erreurs sont souvent le résultat d’une communication financière défaillante et d’une mauvaise interprétation des données. Effectivement, il est fréquent que le DG n’est qu’une information partielle de la santé financière de l’entreprise et prenne des décisions plus ou moins graves pour l’entreprise : dépenses excessives, allocation inefficace des ressources ou des opportunités manquées d’économies de coûts par exemple.

L’isolation du département financier

Souvent perçu comme une entité à part, le département financier peut se retrouver isolé du reste de l’entreprise. Cette isolation peut entraîner une perception négative de son rôle et limiter son influence sur les décisions stratégiques.

Confinés dans leurs silos, les experts financiers ne parviennent pas à intégrer leurs connaissances dans le tissu organisationnel plus large. Ce cloisonnement étouffe la collaboration, empêchant le croisement des idées et entravant le développement d’une compréhension financière holistique au sein de l’entreprise.

Effectivement, lorsqu’une poignée de dirigeants monopolise la compréhension et la gestion des finances, les décisions prises peuvent manquer de perspective. Une approche top-down exclusive est dangereuse car elle ignore les retours terrains précieux que d’autres départements pourraient apporter. Dans un environnement où seule l’élite comprend les subtilités financières, il est facile de passer à côté de solutions innovantes et viables pour permettre à l’entreprise d’être compétitive.

5 conseils pour une communication financière claire

Heureusement, il existe des solutions pour surmonter ces défis et instaurer une culture financière transparente et inclusive. Voici quelques conseils pratiques :

Adoptez un langage clair et accessible

L’une des premières étapes pour améliorer la communication financière est de simplifier le jargon technique. Utilisez des termes compréhensibles pour tous les collaborateurs et évitez les acronymes complexes sans explication. Lors des réunions ou dans les rapports financiers, prenez le temps d’expliquer les concepts clés et de présenter les chiffres dans un contexte concret.

Par exemple, au lieu de simplement annoncer un EBITDA de 15 millions d’euros, expliquez ce que cela signifie pour l’entreprise. Dites, par exemple : “Notre EBITDA de 15 millions d’euros indique une forte profitabilité opérationnelle, ce qui indique que notre entreprise génère des bénéfices conséquents avant déduction des intérêts, des impôts, de la dépréciation et de l’amortissement.”

La Business Intelligence peut aider en fournissant des outils visuels et interactifs qui transforment des données financières complexes en graphiques, tableaux de bord et rapports faciles à comprendre. Ces outils permettent non seulement de simplifier le langage technique, mais aussi de contextualiser les chiffres et de rendre les informations accessibles à tous les niveaux de l’organisation. MyReport, vous permet également de mettre en place un dictionnaire de données unique pour tous les collaborateurs.

Formez vos équipes

La formation continue en matière financière est essentielle pour combler le déficit de compétences. Proposez des formations régulières et des ateliers pratiques aux collaborateurs pour qu’ils améliorent leur compréhension des concepts financiers de base et avancés.

Vous pouvez organiser des sessions de formation trimestrielles sur des sujets financiers spécifiques, comme la lecture de bilans, l’analyse des flux de trésorerie ou la compréhension des KPI financiers. Envisagez également des programmes de mentorat où les experts financiers peuvent conseiller et répondre aux questions des autres départements.

Ces actions vont améliorer la compréhension des concepts financiers et renforcer l’engagement de tous les collaborateurs.

Encouragez la transparence

La transparence dans la communication financière est cruciale pour cultiver la confiance et l’engagement au sein de l’entreprise. Partagez régulièrement les informations financières clés avec l’ensemble des employés. Utilisez des outils de communication comme des newsletters internes, des tableaux de bord interactifs et des réunions d’information pour maintenir tout le monde informé.

Vous pouvez par exemple mettre en place un tableau de bord financier accessible à tous, affichant des indicateurs de performance clés et des résumés financiers mensuels ou trimestriels via un outil de BI. Cela aide à maintenir tout le monde informé et à aligner les efforts de chaque équipe sur les objectifs financiers de l’entreprise.

Favorisez la collaboration inter-départementale

Pour éviter l’isolement du département financier, encouragez une collaboration étroite entre les différents services. Les équipes financières doivent être impliquées dans les processus de prise de décision dès le début et travailler en tandem avec d’autres départements pour une meilleure compréhension globale et approfondie.

Encouragez le croisement des idées et la collaboration entre les services pour une compréhension financière plus riche et intégrée.

Organisez des réunions de réflexion mensuelles ou bimensuelles où les représentants des équipes finance, marketing, RH, opérations et autres se regroupent pour discuter des défis actuels et des opportunités. Ces réunions permettent un croisement des idées et aident à intégrer les perspectives financières dans toutes les décisions stratégiques.

Avec un outil de BI, les données financières sont rendues accessibles en temps réel. Il centralise les informations, garantissant que chaque équipe dispose des mêmes données à jour, ce qui favorise une collaboration renforcée.

Utilisez des outils de visualisation des données

Les outils de visualisation des données, tels que les graphiques, les diagrammes et les tableaux de bord interactifs, rendent les données financières plus compréhensibles et accessibles à tous. Ces outils simplifient les informations complexes plus digestes et facilitent une meilleure prise de décision.

Vous pouvez utilisez des logiciels de visualisation de données comme MyReport pour créer des tableaux de bord interactifs. Vous pourrez afficher les performances financières en temps réel et permettre aux utilisateurs de creuser dans les données pour obtenir des informations plus détaillées.

La communication financière n’est pas un simple exercice académique ou un outil de gestion réservé aux élites. Elle est le ciment qui lie les différentes parties prenantes d’une entreprise, et son efficacité est cruciale pour le succès et la pérennité de cette dernière.

Transformer les pratiques de communication financière nécessite un engagement à tous les niveaux de l’organisation. Adoptez une communication transparente et inclusive, et intégrez les équipes financières dans les processus décisionnels de manière plus holistique.

En somme, reconnaître et adresser les obstacles à une communication financière efficace peut non seulement inverser une spirale négative, mais aussi ouvrir la voie à une culture d’engagement, d’innovation et de succès durable.

Nous avons d’ailleurs créé le guide des meilleures pratiques de communication financière pour vous aider à améliorer l’efficacité de vos communications financières, en alignant vos stratégies de reporting sur les meilleures pratiques du secteur.

Livres blancs

Le guide des meilleures pratiques de communication financière